Action
Précarité énergétique

Des formations pour les travailleurs sociaux

L'espace Info-Energie organise des formations dédiées aux travailleurx sociaux pour apprendre à détecter les situations de précarité, à identifier les actions à mettre en oeuvre et pour connaître les dispositifs et les outils d'accompagnement.
Ces formations sont gratuites.

Nous pouvons ajuster nos formations en fonction de vos besoins.

  • Un cycle de deux jours de formation : Comprendre & Agir. Je télécharge le programme ! Première session au mois d'avril 2017 : mardi 18 et jeudi 27. Je m'inscris !
    Deuxième session au mois d'octobre 2017.
  • Une sessions d'actualisation des connaissances (2 heures), sur les aides financières

Nous mettons à votre disposition de 2 guides techniques et méthodologiques, édités par Toulouse Métropole.

Prévenir, sensibiliser : nos autres interventions sur la Métropole

  • Coordination du Défi des Famille à Energie positive. Un jeu coopératif dédié aux petits équipement et aux comportements économes. Plus d'infos sur http://toulouse-metropole.familles-a-energie-positive.fr
  • Organisation d'ateliers de sensibilisation  (Centres sociaux, Atelier solidaire d'Empalot, maisons de quartiers, associations ..) sur différents thèmes : petits équipements et comportements économes, critères de choix d'un fournisseur d'énergie et modalités de changement, choix d'un abonnement adapté à ses besoins, les tarifs sociaux et le futur chèque énergie.
  • Formation de volontaires en service civique qui sensibilisent au développement durable les locataires du parc social (Programmes Métiaterre et Civigaz),
  • Interventions en pied d'immeubles,
  • Participation au réseau d'acteurs mobilisés au plan local et national.

La précarité énergétique : chiffres clés

En France, 5,6 millions de ménages ( 12,1 millions de personnes, soit un français sur 5) seraient selon la définition de la précarité énergétique en vigueur, « des difficultés à disposer de la fourniture d'énergie nécessaire à la satisfaction de leurs besoins élémentaires » pour des raisons financières ou parce que leurs logements, mal conçus, mal isolés, sont des passoires thermiques.

Sur l'agglomération toulousaine, 40 000 personnes ont des difficultés à payer leurs factures, certaines adoptant des stratégies de restriction de chauffage qui ont des répercussions sur leur santé. 135 000 ménages estiment vivre dans des logements mal isolés (Agence d'Urbanisme et d'Aménagement du Territoire - Toulouse Aire Urbaine (AUAT), selon les données INSEE 2010).

La loi sur la transition énergétique prévoit la rénovation énergétiques de 500 000 logements par an, dont la moitié au moins occupée par des ménages à revenus modestes.

Les étapes clés

  • Le repérage puis l'information des ménages en difficulté sur leurs droits (tarifs sociaux, fonds solidarité logement) ainsi que sur les structures en capacité de les aider,
  • Des interventions sur les gestes et équipements économes pour réduire les factures, éviter des problèmes sanitaires et la dégradation des logements,
  • Des travaux légers sur le bâti et/ou le chauffage pour apporter des améliorations rapides, en attendant des travaux de rénovation de fond.