Action
Précarité énergétique

Les animations gratuites que nous proposons

Une formation dédiée aux travailleurs sociaux.

Objectifs :

  • Qualifier/quantifier la précarité énergétique en France.
  • Comprendre les notions fondamentales relatives au logement et à l'énergie.
  • Décliner les ratios de consommation (kWh/m2.an, kWh/personne.an ou encore kWh/ménage.an) par poste de consommation afin de se situer par rapport à une moyenne.
    Il s'agit ensuite de comparer sa consommation réelle (calculée à partir des factures) à sa consommation théorique (calculée à partir des ratios de consommation).
  • Identifier les différentes actions qui permettent de limiter voire idéalement de sortir d'une situation de précarité énergétique.

Une session de formation est composée de deux modules : « Comprendre » et « Agir » proposés à une semaine d'intervalle.
Chaque module dure 5 heures. Consultez le programme complet

Lieu : Maison de la Citoyenneté Toulouse Minimes. 4 place du marché aux Cochons 31200 - Toulouse. En face de la station de métro : Claude Nougaro.
Horaires : 9h00 à 12h00 et 13h30 à 15h30.

Prochaines sessions :
- FEVRIER : les jeudis 8 et 15
- MARS : les jeudis 8 et 15
Le nombre de participants est limité à 12 personnes pour favoriser les interactions. Inscrivez-vous rapidement par courriel à l'adresse suivante sandrine.lambert(at)solagro.asso(.)fr

Ateliers proposés aux personnes accompagnées par un centre social sous forme d'échanges et/ou avec un diaporama pour support

  • Acquérir des notions fondamentales sur l'énergie afin de mieux comprendre sa facture.
  • Comparer simplement sa consommation réelle calculée à partir des factures à sa consommation théorique calculée à partir des ratios de consommation déclinés par postes (chauffage, électricité spécifique, eau chaude et cuisson).
  • A propos des fournisseurs d'électricité et de gaz naturel : quels sont les critères de choix ? La puissance souscite de l' abonnement est-elle adaptée aux besoins ?
  • Sensibiliser sur l'importance des petits équipements et les comportements économes
  • Présenter le chèque énergie qui remplace les tarifs sociaux à compter du 01/01/2018.

 

La précarité énergétique

Dans la loi Grenelle (2010), la définition de la précarité énergétique est ainsi formulée :
« Une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d'énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l'inadaptation de ses ressources OU de ses conditions d'habitat. »
Dans les faits, revenus modestes ET logement mal isolé voire mal équipé concourent à la difficulté de payer ses factures d'énergie et d'eau.

Plus de 5,6 millions de ménages soit 12,1 millions de personnes seraient en situation de précarité énergétique.
Tel est l'Etat des lieux dressé par l'ONPE (L'Observatoire National de la Précarité Energétique crée en 2011 www.onpr.org dans son 2° rapport publié en 11/2016.
Des chiffres qui seront probablement à revoir à la hausse en raison de l'augmentation constante du prix des énergies et de la baisse du pouvoir d'achat des ménages.

Les actions à mener à court terme

  • Vérifier l'adéquation entre la puissance souscrite de l'abonnement à l'électricité et au gaz naturel avec les besoins du ménage.
  • Réduire le montant de la facture d'énergie avec le Chèque énergie (un droit).
  • Solliciter l'aide possible du FSL (Fonds de Solidarité logement) pour régler une facture impayée.

Les actions à mener à moyen et long terme

  • Mettre en place des petits équipements économes (énergie et eau) accompagnés d'explications sur les comportements économes.
  • Rénover thermiquement le logement en mobilisant de nombreux dispositifs d'aides financières notamment ceux de l'ANAH.